Beaubrun et ses commerces

[wp-imageflow2 mediatag=commerce]

 

Un  dispositif commercial existant

yers biene  uoi maman

Nature et composition:

. Une rue commerçante traditionnelle composée de 43 commerces dont 16 % sont vacants

(soit 7 au total)

. Une redondance de l’offre pour certaines activités (épiceries, salons de coiffure)

. Une offre rayonnante du fait du nombre de commerces mais qui est située sur un axe

secondaire de circulation et à sens unique

. Le site bénéficie par ailleurs d’une très forte présence de salariés représentant des clients

potentiels.

Atouts et difficultés de l’espace commercial:

. Le pôle est desservi par le bus et les commerces sont signalés par des panneaux sur site.

. Les commerces sont en pieds d’immeubles et se trouvent de part et d’autre de la rue. La

route est en pente et les entrées de commerces sont pourvus d’une marche pour égaliser

le sol.

. L’utilisation du parking n’est pas confortable à cause de sa capacité insuffisante et son

manque de disponibilité. Le stationnement dans la rue Beaubrun est impossible.

. La concentration des commerces et la continuité du linéaire marchand rendent la lecture

de l’offre plutôt aisée même si certains d’entre eux sont moins concentrés et crééent une

impression de diffus.

. Les parties communes sont plutôt propres et entretenues et l’architecture met en valeur

les commerces mais certaines façades sont noircies et décrêpies et une partie des

bâtiments est en mauvais état (soubassements vétustes). Quelques bâtiments ont été

remplacés par des constructions neuves ou ont été rénovées.

. Les vitrines sont mises en valeur de manière inégale.

. L’éclairage public est correct ainsi que l’éclairage des enseignes de certains commerces.

. Un contexte concurrentiel intense : un 8 A HUIT à 2mn, un PICARD SURGELES à 3mn et

un supermarché CARREFOUR à 4mn et centre-ville de Saint-Etienne.

Contexte sociodémographique

. 5 336 habitants à l’échelle du quartier

. Une part croissante de CSP – : 81,00 % au dernier recensement contre 72,13 % en 1999

. Un taux de chômage en baisse : 23,30 % au dernier recensement contre 27,70 % en 1999

Environnement urbain

. Le quartier marque l’entrée ouest du centre-ville.

. Maisons individuelles en agglomération ou ensemble de pavillons.

 La restructuration urbaine projetée (Projet ANRU)

. Une convention signée le 11/04/2005 visant à améliorer le cadre de vie, à développer la

perméabilité du quartier et à renouveler son attractivité résidentielle.

. Ouvrir le quartier sur la ville en valorisant les différents équipements et en créant des

parcours urbains et culturels entre eux,

. Réhabiliter le patrimoine d’habitat ancien.

suite…

source des données: Etats des lieux des activités commerciales dans les territoires prioritaires de la Politique de la Ville-Phase II-Juillet 2010.  Cabinet Rodin Etudes- EPARECA